• Affiche Meurtre à Kinshasa
Meurtre à Kinshasa
Qui a tué Laurent Désiré Kabila?


Un documentaire d’investigation de 52 minutes
de Marlène Rabaud et Arnaud Zajtman
Raconté par Hippolyte Girardot


Diffusé sur la RTBF, Al Jazeera English, Planète ...

En ce début d'après-midi du 16 janvier 2001, Laurent-Désiré Kabila est assassiné dans son bureau présidentiel par un enfant-soldat devenu son garde du corps. Nous sommes au Congo (ex-Zaïre), où Kabila avait été porté au pouvoir quatre 4 ans plus tôt grâce à son armée d’enfants-soldats, mettant fin au régime dictatorial de Mobutu. Quelques instants plus tard, l’assassin de Kabila est lui-même tué alors qu’il tente de fuir le lieu du crime. Dans ses affaires, on trouvera une missive signée de l'attachée militaire de l'ambassade américaine de l'époque : "en cas de problème, contactez ce numéro".

Bien d’autres pistes viendront entourer d’un brouillard épais cet assassinat toujours pas élucidé à ce jour. Ainsi, le soir même du meurtre, onze ressortissants libanais liés au milieu du diamant sont enlevés dans la capitale congolaise et exécutés.

Le film constitue une enquête très fouillée autour des acteurs clefs dont l’actuel Président du Congo, Joseph Kabila, fils de la victime et de nombreux témoins de cette énigme. Elle est menée à travers le gigantesque Congo, et s’élance jusqu'au cercle arctique, en Suède, où les réalisateurs retrouvent le complice présumé de l'assassin.

La justice congolaise, elle, faute d'avoir réussi à arrêter les coupables, condamnera plus d'une centaine de prévenus, militaires et civils, innocents pour la plupart, dont 50 croupissent toujours en prison. L'injustice de ce procès hallucinant constitue d’ailleurs le point de départ du film : en faisant passer une caméra cachée à l'un des condamnés dans la terrible prison de Makala, de bouleversants témoignages permettent un démarrage saisissant de l’enquête. Les interviews sont complétées par des images d'archives inédites de la guerre au Congo - que Kabila a mené contre son ancien allié, le Rwanda et du procès militaire au cours duquel les ubuesques condamnations ont été prononcées.

Le film nous offre une plongée époustouflante dans une région de l’Afrique qui est au cœur de combats sans merci pour le contrôle d’immenses ressources naturelles. Combats qui conduisent à des violences inouïes parmi ceux qui tentent d’en monopoliser l’exploitation.